FM&S: « Après le 13 novembre, quelle refondation pour la République ? »

M’est venue, par le hasard des courriers Emailesques cette invitation de la part de “Franc-maçonnerie & Société”  … ci-dessous un extrait de la dite invitation puis un commentaire personnel sur la question posée …

Début d’extrait ….

Réunion des Présidents des  Obédiences Maçonniques en janvier 2016 : un événement majeur de la vie maçonnique en France !

Mardi 19 janvier 2016, le Cercle d’études et d’expression publique  Franc-Maçonnerie et Société ( FM&S) réunira, à l’Assemblée Nationale, pour la 1ère fois les 4 dirigeants des plus grandes obédiences maçonniques françaises :

Marie-Thérèse Besson pour la Grande Loge Féminine de France (GLFF) , Philippe Charuel pour la Grande Loge de France (GLDF), Daniel Keller pour le Grand Orient de France (GODF) et Madeleine Postal pour laFédération Française du Droit Humain (FFDH) , qui échangeront sur le thème : « Après le 13 novembre, quelle refondation pour la République ? » 

Après les attentats du 13 novembre et la mise en danger des valeurs de la République, les 4 obédiences françaises ont accepté de de réfléchir ensemble.

Fidèle à notre souci de faire rayonner les valeurs de la Franc-Maçonnerie dans notre pays, cette rencontre publique inédite a pour objectif d’unir les francs-maçons sur une plate-forme d’action commune afin de redonner force et vigueur aux idéaux républicains. Cette initiative de FM&S correspond à la tradition des francs-maçons au service de l’humanisme afin que prévalent la liberté, l’égalité et la fraternité pour un grand rassemblement face aux forces mortifères du totalitarisme.

  • Assemblée Nationale, Salle Victor Hugo,
  • 101 rue de l’Université, 75007 Paris
  • Accueil dès 18 h 45, Ouverture de la Séance à 19 h 30 précises

Fin d’extrait ….

« Réunion des Présidents des  Obédiences Maçonniques en janvier 2016 : un événement majeur de la vie maçonnique en France ! »

Voilà un « ! »  étonnant … qui génère chez moi un « ? » … J’ai toujours pensé que la Franc-maçonnerie devait être à la pointe de tous les combats. Nos illustres Maîtres passés furent il est vrai de belle facture … le siècle des lumières … les découvertes scientifiques et les révolutions industrielles … furent animés de brillants esprits nourris à nos principes … au cours du 20ième siècle et dans notre siècle la recherche de toutes les densités semble avoir éloigné le temps de l’éveil et ses conséquences en matière de contribution à l’évolution des sociétés et du monde, en général.

Pardon si j’exerce là d’un droit à « l’indignation » … mais il est important de faire savoir.

Or donc, Quatre « Grandes Loges » s’émeuvent un mois après les événements du 13 novembre … et nous devrions triomphalement acter que nous vivons là «  un événement majeur de la vie maçonnique »

Où sont passés les événements précédents dont le point d’orgue fût les non moins dramatiques événements de Janvier où là un symbole majeur de notre civilisation était attaqué : la liberté d’expression …

Nous franc-maçon … devrions nous excuser d’avoir été bien aveugle pour ne pas avoir senti la montée de multiples malaises affectant notre société … comment se sont traduites nos prétentions chevaleresques ou pour le moins notre envie de construire un « Temple » plus harmonique ?

… Très modestement, puisque ce document me vient entre les mains par le hasard du web et n’étant pas invité à quel titre que ce soit, je vais donc tenter, dans mon espace de vie géo-localisé … 43.576616°,7.01912 … , de méditer sur le texte officiel qui nous est offert par Franc-maçonnerie et Société … L’Objet de la réunion d’échange est, rappelons le thème :

« Après le 13 novembre, quelle refondation pour la République ? »

En tant qu’ex-frère Maître au Grand Orient de France de la Respectable Loge « Jean Moulin » et Maître d’un Ordre dit Egyptien … je vais, au titre de la liberté de parole acceptée par tous maçons libres et de bonnes mœurs buriner quelques remarques qui j’espère répondront, sans doute très incomplètement, à la question posée …

Ante-expression, Je souhaite livrer un premier sentiment très instructif sur les modes de relations rencontrés selon « que vous soyez ………. » (la suite est bien connue)

… En tant que Maître Maçon de Grand Orient de France ainsi que de la GLFMascMM, je fus considéré comme un être de bonne qualité, libre et de bonnes mœurs, bâtisseur de consensus. Mon existence réjouissait la Franc-maçonnerie (C’est ce qui m’était dit) incarnant le « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis »  (Antoine de Saint Exupéry, le quel écrivit cela dans son petit Prince) …

En tant que Maître maçon d’un ordre ou d’une obédience maçonnique égyptienne cherchant à ouvrir la maçonnerie au souffle philosophique oriental … je suis un être dont l’existence est contestée … j’appartiens dès lors au monde des organisations dites « Chiboultrac » méritant un constant « circulez il n’y a rien à voir » … l’exclusion et le mépris certes, en général, polis devient une consigne appliquée avec soin …. Cela se traduit par le fait d’être reçu comme conférencier en « tenue blanche ….. dite fermée » !!! )

Ce bref passage peut sembler être hors sujet … et pourtant !!! … l’homme ne se sent-il pas heureux de contribuer à la réflexion sur le moyen de vivre ensemble quand son expression est écoutée, quand, ce qu’il a à dire est entendu, quand ce qu’il propose est apprécié et intégré dans la construction du monde qui l’entoure …

Reprenons notre Sujet :

Je poserai comme hypothèse, puisque les termes ne sont pas explicitement écrits dans l’invitation de FM&S,  que le « 13 Novembre » … pointent directement sur les attentats perpétrés par des individus au titre d’un Islam dévoyé et vidé de son sens …

Je dis « individus » car à aucun moment il nous faudra s’adonner à des désignations d’appartenances ou des affectations qui seraient issues de la reproduction consciente ou non d’un « racisme » désigné par les habitudes intellectuelles ou médiatiques que nous rencontrons trop souvent dans les canaux de diffusions de l’information qui sont connus de tous …

Ces individus, cette fois sont des Français, des Belges … mais aussi des étrangers de toutes nationalités qui ont un problème avec nos modes de vies occidentaux … et pour ne reprendre que ceux qui concernent le « 13 novembre » nous constaterons aisément que certains d’entre eux furent formés par l’école de la République ou par des écoles de nos pays voisins …

Jusqu’à présent il était aisé pour des esprits un peu lents et, il faut bien le dire, paresseux d’en appeler aux religions du livre (l’Ancien Testament, le Nouveau Testament, le Coran).

A grands renforts de démonstration, l’on a entendu évoquer la nocivité de l’Islam basé sur des références philosophiques haïssables oubliant, bien évidemment, le contenu de l’Ancien testament : références de nos amis Hébreux, et les exploits de l’église largement associée historiquement à des exactions terrifiantes …

Cela est bien court … car notre société est en train de se dissoudre pour quatre raisons

1 : Une fracture sociale jamais traitée … ou plutôt toujours traitée sur des canons exclusivement politiques et non en rapport avec des principes humains

2 : une politique d’accueil et d’intégration déplorable …

3 : un secteur privé entièrement tourné vers des rentabilités financières

4 : un irrespect de la sphère des aspirations privées par une catastrophique gestion de la laïcité

Concernant le quatrième point : Nous sommes au 21ième siècle. Il appartient à chaque courant religieux de faire son travail de réexamen de ses sources et de remise en perspective de leurs croyances faces aux découvertes des Sciences objectives et aux Sciences Humaines … Le plan des croyances devra, dès lors, faire l’objet de toute l’attention de la nation

Aussi bien : Que nous soyons en République, en Royauté, en Démocratie ou toute autre forme de gestion organisationnelle d’un pays, ils existent des valeurs qui transcendent tout type d’organisation !!!

les droits de l’homme sont clairs à cet égard :

  • Le Respect des croyances et des cultures est un pilier incontournable.
  • Le Droit à l’éducation
  • ….
  • Nous ajouterons une autre obligation : Celle de ne pas avoir le droit de faire justice soi-même mais d’utiliser tous les leviers à disposition des citoyens pour faire respecter des dites obligations

Alors que se passe-t’il en France si notre République respecte réellement … les règles édictées ?

Je pense très sincèrement, en tant qu’ancien fonctionnaire de l’état, que la république a tout l’arsenal nécessaire pour faire régner la « Liberté, L’égalité et la Fraternité » … valeur que toute les maçonneries partagent quel que soit le pays dans lequel elles sont implantées quel que soit le régime sous lequel elles sont placées  … et Concernant notre République : encore faudrait-elle qu’elle applique cet arsenal  … mais qui applique ? … ce n’est, évidemment pas la république, mais ceux qui la représentent ou qui prétendent l’incarner …

Il y une règle simple … nous construisons de la haine, de la rancœur et le sentiment d’abandon quand un être se sent rejeté …. Mais rejeter de quoi au fait ?

  • De sa famille

Car les conditions de vie deviennent de plus en plus difficiles et les désunions parentales mal gérées …

  • De l’éducation

Car les abaques de décisions concernant l’accompagnement des élèves créent des disparités préjudiciables … inégalités sociale, culturelle, ….

A méditer :: … http://www.anlci.gouv.fr/Illettrisme/Les-chiffres/Niveau-national/L-enquete-Information-et-Vie-Quotidienne

Car l’éducation nationale n’est plus en synchronicité avec l’évolution des qualifications et expertises attendues par les entreprises

  • De son milieu professionnel

Car l’accès à l’emploi est particulièrement compliqué pour certaines populations et très inadéquat pour d’autres …

Car la créativité est muselée par un fatras de contraintes réglementaires insoutenables

  • De la Société

Une Organisation de plus en plus incompréhensible emmaillotant l’individu dans un carcan étouffant … même le langage se doit d’être aseptisé afin qu’aucune expression n’entre en conflit avec personne … le verbe est bâillonné alors le besoin d’expression de soi est pressant et urgent … le droit à l’indignation au nom d’une sécurité (inexistante d’ailleurs) est une illusion …

Prenons juste conscience que lorsqu’un enfant né en France … s’imposent à lui  .. 250.000 Articles de Loi … 500.000 règles ou protocoles …

Que la moindre initiative sur le plan de son activité professionnelle sera associé à une enfilade d’autorisations … transformant sont parcours en véritables épreuves de saut d’obstacles …

Et dans cette course autant de mépris et d’incompréhension des « chargés d’évaluation »

La France, le pays des droits multiples, qui est une république mais pas une démocratie … Droit Public, Finance Publique, Droit Administratif s’opposant aux droits des personnes et des Biens …

Enfin une France … assis sur « le fait du Prince » jouxtant avec les statuts d’association 1901 et 1905 … laissant au monde profane gérer l’essentiel de la vie de notre pays c’est-à-dire notre vivre ensemble …. Alors que son rôle devrait imposer une coexistence pacifique entre les différentes sensibilités humaines et surtout devrait faire admettre la nécessité d’une expression de la différence…   qui peut nier l’existence d’une entité Corse, Bretonne, Auvergnate, Alsacienne, Catalane, Occitane, Provençale … et entrelacés, le sentiment d’appartenir, parfois, à des traditions, des cultures plus larges encore, voire plus profondes … …. et j’en passe

  • De ses racines quand l’irrespect fait irruption dans l’exercice de sa foi ou de sa conscience profonde …

L’application de la Laïcité qui consiste non à mettre en valeur la magnifique bigarrure spirituelle, philosophique, cultuelle de notre pays mais, au contraire, à laisser cela entre les mains d’un monde « profane » qui n’a cure du respect de cette différence.

Ne pas comprendre cette idée élémentaire chacun d’entre nous  concerné par cet ensemble de points là … de tout cet ensemble mène à ce que nous constatons … quotidiennement

Voilà posés quelques éléments généraux … je pourrais très largement développer tant il y aurait à dire !!!!

La vie de tous les jours témoigne de cette « non adéquation » entre « principes, loi, décret d’application et application … toutes autres règles »

Alors à ce stade reposons-nous la question : « Après le 13 novembre, quelle re-fondation pour la République ? »

La grande évidence est que la république doit être refondée … puisqu’elle de répond plus à la situation … mais la mentalité des citoyens doit, aussi, changer … l’un n’ira pas sans l’autre … au moins dans notre république … car en France la république c’est nous …

Enfin c’est ce que l’on pense … “le peuple”, nous, nous ne gouvernons point … ce sont nos représentants qui gouvernent … le peuple a, alors, les Maîtres qu’il mérite, dit-on … Il y a là une vérité qui confirme notre incapacité à renouveler nos représentants politiques ou sociaux

Notre mode de représentation est-il, encore, d’actualité à l’heure de la fluidité de l’information ?

Après le 13 Novembre … l’on aura compris ce qui doit changer ce sont les sources de conflits profonds qui touchent la personne, donc, le citoyen dans sa vie quotidienne,  dans son essence et dans sa capacité à construire un futur ….  Nous venons juste d’évoquer 5 points … il y a déjà du travail … Il sera urgent de lever les entraves

Avant d’aborder l’aspect des comportements individuels en mettant l’accent sur la Franc-maçonnerie puisque le FM&S parle d’une initiative Franc-maçonnique…

Rappelons quelques chiffres, contestables évidemment compte tenu de la diversité et la qualité des sources …

Nous sommes environ 3.060.000 francs-maçons dans le Monde … dont 6,6% de Francs-maçons en France.

En France 59% disent se reconnaitre … dans les 41% restant 60% se disent réguliers … quant aux autres seraient-ils même des Francs-maçons !!!

De quoi rester humble et de bien repenser le mode de fonctionnement de la Laïcité. Le poids représenté par les 4 obédiences (soit 90% des 59% cités supra) … me laisse rêveur sur l’audience de la démarche entreprise.

L’esprit maçonnique dans son intégralité est concerné par le non-respect des valeurs fondamentales exprimées par lui au service de l’humanité. Il est concerné par une éthique acceptée par un monde profane qui se rapproche des nôtres tels que les « Droits de l’Homme »  mais aussi de l’enfance mais aussi des femmes

Voici un extrait des droits de l’homme et du Citoyen (Thèse) et une certaine anti-thèse … et regardons

Thèse :

« Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous. »

Anti-thèse

Au regard de cela nous pourrions ajouter deux liens :

a : … https://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_de_l%27homme_en_France

b : … http://www.europe1.fr/societe/cest-officiel-la-france-envisage-denfreindre-les-droits-de-lhomme-2626649 ….

Nous venons de le voir ce qui porte préjudice c’est :

L’Exclusion, L’Ignorance, l’Oubli et le Mépris

Comment avons-nous agit envers certaines populations et puisque nous parlons concrètement attentats … comment traitons-nous les populations venant de certains pays   …

De mon premier statut de fonctionnaire en 1970 … je me souviens … des « Bidon-Villes » … des foyers Sanacotra ….

https://matthieulepine.wordpress.com/2015/02/22/ils-ont-eu-le-courage-de-dire-non-les-travailleurs-immigres-en-lutte-pour-la-dignite-humaine-au-cours-des-annees-1970/

Deux générations après (soit, environ 40 ans après) … l’immigration … le no man’s land de calais

https://blogs.mediapart.fr/edition/openeurope/article/260615/le-camp-de-regroupement-de-calais-retours-sur-une-violence (Calais)

http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2015/12/02/calais-le-controleur-des-libertes-denonce-les-methodes-du-ministere_4821892_1654200.html

Entre les deux que s’est-il passé ? ….

Où se trouvaient les Francs-Maçons ? … dans leurs affaires franc-maçonnico-maçonniques ?

… la mixité (GODF) … les affaires … les turpitudes de la GLNF … les prises de pouvoir internes … les folies pléni-potentielles de certains Rites Egyptiens « reconnus »  … les recherches de régularité à la GLDF ….

Où se trouvait l’essence sublime des Frères de Sœurs qui firent merveilles dans tous métiers, toutes entreprises au profit de la liberté de conscience, d’entreprendre, de forger notre futur … et ceci dans l’esprit des lumières appuyées sur de Grands Principes Universels ?…

Si je m’en tiens au contenu de l’invitation de la FM&S … constatations

1 : que vient faire la Franc-maçonnerie dans le débat « Après le 13 novembre, quelle refondation pour la République ? »

Si la Franc-maçonnerie a quelque chose à voir avec la Société …

Pourquoi subitement après de 13 novembre ? … nos valeurs maçonniques de Fraternité, de Liberté, d’égalité ne sont-elles pas des valeurs foncières à surveiller de tout temps … et à toute heure … !!!

Il faudra combien d’exactions pour que les maçons se sentent concernés par des non-respects de toutes natures ?

Qu’a donc à faire la franc-maçonnerie dans une re-fondation pour la république, en tant qu’institution, j’entends ?    … Elle n’a pas été le fer de lance dans la révolution française en 1789 !!!! … et si je ne me trompe pas la franc-maçonnerie est universelle et trouve son efficacité dans tous les régimes politiques y compris dans les pays Royalistes ou autres régimes constitutionnels (ou non d’ailleurs) !!!!

Quelles leçons pourrions-nous donner alors que, au moins au sein de la Franc-maçonnerie Française le « sport » national est L’Exclusion, L’Ignorance, l’Oubli et le Mépris ?…

Développons … car il n’est pas question, après un tel constat d’être inconséquent … et si je suis ignorant … je souhaite éclairage … suffisamment … afin de présenter mes excuses pour légèreté d’appréciation … (le développement proposé fait l’objet d’un document non annexé ici)

Il sera étrange que la réunion de la FM&S … s’effectue sous la houlette de 4 Grandes Loges … dans une rue dite de l’université (terme désignant le partage et l’échange de toutes les cultures, tous les savoirs et toutes les connaissances) et au sein de la salle Victor Hugo (s’il fut lié à la Chambre des Pairs et à l’Assemblé Nationale … il n’en écrit pas moins les Misérables, les Contemplations, les voix intérieures)

4 Grandes Loges, donc, sur 12 dites « Reconnues » …. Où sont les autres ?

Le Terme « Reconnaissance » suppose selon les théories linguistiques des 7 Arts Royaux la logique et la rhétorique son contraire « les Grandes Loges ou Ordres « Non-Reconnues »

Il serait possible de convenir que de définir «le Tout et son Contraire » … le « to Be or not to Be » … « ce qui Existe et ce qui n’existe pas » … suffirait à y voir clair !!! …

S’il y a bien « ce qui existe selon un point de vue » … il y a un « N’existe pas » … pourtant ce qui n’existe pas existe, assurément, … il respire, pense, émet des points de vu, incarne des traditions, et même est porteur de futur !!!!.

Dans cette partie des « non-reconnus » … encore une trouvaille de la Franc-maçonnerie les Maçonneries dites « Régulières » et les maçonneries « non-régulières » ….

Les Maçonneries dite régulières sont celles qui font allégeance à la Grande Loge Unie d’Angleterre (la GLUA) … celles-ci ne considèrent Maçonnique que les Obédiences qui applique  ce que l’on nomme les Land Mark de la régularité … http://www.freemasons-freemasonry.com/fmregle.html

Pour l’essentiel : l’obligation de croire en Dieu, d’avoir la présence du Volume de la loi sacrée qui doit être un livre d’une religion révélée … et bien sûr la filiation par transmission traditionnelle, ininterrompue et hiérarchique …

Ainsi nous venons de découvrir trois bonnes raisons de ne point exister par exclusion drastique de principe ou dogmatique

Trois bonnes raisons constituant 3 groupes …

  • Les Francs Maçonneries Reconnues
  • Les Francs Maçonneries Non-Reconnues mais Régulières
  • Les Francs Maçonneries Non-Reconnues et Non-Régulières

Croyons-nous avoir épuisé les bons motifs de pratiquer L’Exclusion, L’Ignorance, l’Oubli et le Mépris …

Prenons la dernière catégorie « Les Francs Maçonneries Non-Reconnues et Non-Régulières » qui prêterait à sourire si cela n’était pas causes de profondes souffrances pour les frères et les sœurs qui pratiquent assidument les traditions anciennes ou modernes de la franc-maçonnerie … et dont leur mise à l’écart pour des raisons très variées se trouvent au bord d’un chemin initiatique sans pouvoir le continuer … ou devant le continuer sont pestiférés des doctes visions

Il nous faudra, encore, distinguer ceux qui pratiquent :

  • le Régime écossais anciens et Acceptés
  • les Rites Egyptiens
  • Le Régime Ecossais ancien et Accepté
  • La Stricte Observance Templière
  • Le Régime Ecossais Primitif
  • ….

Et là encore si les tensions sont moindres … restent des difficultés relationnelles … dues à 90% aux échecs dans deux premières catégories maçonniques ci-dessus citées.

Des constats patents de dérives de la Franc-maçonnerie sont devenus fréquents et habituelles  …  … Ils deviennent  les caractéristiques de l’incapacité de la Franc-maçonnerie d’aujourd’hui et lui retire sa pertinence à donner des suggestions crédibles concernant le sujet traité

L’évolution des connaissances des hommes et des femmes du 21ième siècle est telle que les principes imposés par la Franc-maçonnerie n’est plus en conformité avec les attentes …

Enfin où se trouve l’esprit de l’Appel de Strasbourg du 22 Janvier 1961 … il y a plus d’un demi siècle !!!!

Si la franc-maçonnerie veut jouer un rôle réel et efficient dans le monde profane elle doit, dès lors, de façon urgente se reformer … par le dialogue, l’ouverture et le respect … 

Conclusion très courte …

Avant de vouloir voler au secours de la république … il serait bon de balayer devant nos portes respectives … et de se rappeler que la Maçonnerie est un diamant qui brille de ses mille feux chacun représentant un savoir, une connaissance, une richesse liée de la diversité du monde et de l’heureuse Philo-Sophie-Diversité maçonnique …

Nous avons à montrer l’exemple en créant les conditions d’une reconstruction du paysage maçonnique sur la base de réelle relation de fraternité et de respect des chemins initiatiques … 

Il revient à la franc-maçonnerie d’éveiller les consciences … au Franc-maçon de militer en fonction de sa propre conviction et pour les valeurs qu’il estimera comme fondamentales … au citoyen d’œuvrer là où il se trouve, avec les moyens à sa disposition pour transformer les modes d’organisation du pays dont il dépend …

La Franc-maçonnerie doit devenir un exemple d’organisation dans laquelle Liberté, égalité et Fraternité sont des mots illustrant nos valeurs 

Le citoyen peut être franc-maçon … mais le maçon n’est pas la Franc-maçonnerie …  

La Franc-maçonnerie rassemblée peut ouvrir un débat de Société … mais elle ne peut en aucune manière traiter de l’organisation d’un état quel qu’il soit  

Gérard Baudou-Platon

Pour servir

 

************************** Rappel ************************************************

Les Droits de L’Homme et du Citoyen

Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.

En conséquence, l’Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Etre suprême, les droits suivants de l’Homme et du Citoyen.

Art. 1er. – Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Art. 2. – Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.

Art. 3. – Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

Art. 4. – La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Art. 5. – La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.
Art. 6. – La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Art. 7. – Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance.

Art. 8. – La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu’en vertu d’une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.

Art. 9. – Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.

Art. 10. – Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

Art. 11. – La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Art. 12. – La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

Art. 13. – Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Art. 14. – Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée.

Art. 15. – La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

Art. 16. – Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Art. 17. – La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

À propos de Gérard Baudou-Platon

Gérard Baudou-Platon Président du Souverain Sanctuaire Khorshed de l'Ordre Initiatique Ancien et Primitif de Memphis Misraïm Président du Centre d’étude sur les Civilisations Anciennes et Traditionnelles Sur le plan Profane: Ancien fonctionnaire de l'Administration des Postes, Télécommunications et de l'Espace (Administration Centrale) Ancien Chef de Service au GIE Caisse des Dépôts et Consignations et de la Caisse d’épargne de l’écureuil Ex Président de l'Association l'Albatros (Service aux personnes handicapées) Mes axes de compétences: Les Systèmes d'Information, l’Organisation des Entreprises , le Télétravail
Ce contenu a été publié dans Evenements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à FM&S: « Après le 13 novembre, quelle refondation pour la République ? »

  1. Philip Salah dit :

    Victor Hugo aurait été fier de l’estoquade portée au “clan des 4 lurons” confondant le Temporel et le Spirituel! Il y a là dans tes propos, je pense, l’opportunité de la Refondation de l’Ordre Maçonnique. quant à la Refondation de la Nation, plutôt que de la République, ne faudrait-il pas être déjà Chevalier et Chevaleresque pour s’occuper de la Cité? Merci pour cette brise du soir qui fait du bien et qui nous rappelle que certaines consciences sont encore en éveil: je me suis régalé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *